L'histoire des gîtes de Kervarc'h

Choisir les gîtes de Kervarc’h [prononcer kervarrr] pour vos prochaines vacances en Bretagne Sud, c’est opter pour la détente entre mer et campagne, tout en profitant du confort moderne dans ces gîtes superbement rénovés, à l’ambiance moderne et confortable. De ces anciens corps de ferme où vibrent l’esprit de famille et le respect de la tradition. Marie vous accueille chaleureusement par son sourire, sa gentillesse et ses conseils avisés pour un séjour réussi.

Une histoire familiale depuis 1860

Si la famille de Marie s’y installe vers 1860, la plupart des bâtiments de Kervarc’h apparaissent déjà en 1845, sur le cadastre napoléonien. A cette époque, “ le Maquignon” fait sa réputation grâce à son élevage de chevaux, d’où sont issus des étalons primés. Une activité qui décline, sans toutefois disparaître, face à l’agriculture qui se développe.

Les chevaux servant aux travaux des champs, la ferme compte également sur les boeufs, les vaches, les cochons, les poules, les oies, les canards …

Une vie de travail ponctuée de festivités traditionnelles

La vie y est rude et heureusement rythmée par de grands moments communautaires : les battages, l’équarrissage des cochons dont la viande est conservée grâce au sel dans une grande jarre en terre. Ou encore la récolte du foin et des céréales, une fête d’antan remise au goût du jour l’été, dans les communes environnantes. 

Les mariages réunissent la famille au cours d’une grande journée de fête. Chacun s’assoit dans les tranchées creusées à même le sol pour y « dessiner“ tables et bancs. Les femmes sont vêtues d’une robe simple sur laquelle se fixe « la pièce » majeure : le tablier. Véritable oeuvre d’art, le tablier est décoré de fines broderies, de soieries, de dentelles et de velours. Il demande un travail fou et reflète le niveau social de celle qui le porte.

La mariée porte bien entendu la coiffe traditionnelle, qu’elle réhausse d’une couronne ou d’un diadème souvent réalisé avec des fleurs. Une parure qui sera ensuite gardée précieusement dans une vitrine.

Le temps de la rénovation

C’est en 1978, que démarre le chantier de rénovation du site de Kervarc’h. A la manoeuvre, Emile, l'infatigable papa de Marie. Un chantier en plusieurs étapes ...

De 1982 à 1984 : Le gros oeuvre

Emile commence par rendre la partie la plus à droite habitable. En 1984, l’extérieur et la toiture de la longère sont rénovés. Les enduits enlevés, les moellons apparents, les murs redressées, les ouvertures sont créées, modifiées voire redécouvertes.

1986 : “ Ty Hélène” et sa cheminée d’origine

“Ty Hélène” voit le jour en 1986, avec ses belles pierres apparentes, ses poutres et sa magnifique cheminée d’origine. Baptisé du nom de la grand-mère de Marie, Hélène y préparait les “patates” pour les cochons et y fumait les andouilles.

1991 : “ Ty Léon-Rose” le seul à
la destination inchangée

Seul gîte à conserver sa destination, “Ty Léon-Rose” a toujours été une maison d’habitation avec sa pièce à vivre, une chambre au RDC et un grenier à l’étage. Sa destination n’a que peu changé, sa distribution non plus. Hormis la création des chambres à l’étage et d’une ouverture pour une chambre.

1995 : “Ty Jean-Michel” lumineux et agréable à vivre

“Ty Hélène (le « ty chtal »)” , et “Ty Jean-Michel”, ancienne écurie puis étable accueillent les vaches jusqu’en 1976. Séparés uniquement par un mur partiel, l’étage servant de grenier à foin, ils abritent les stocks de betterave, dont les bêtes sont friandes. Emile, métreur de profession, les rénove et réalise un plan de symétrie parfaite de part et d’autre du mur de séparation. Ty Jean-Michel, terminé en 1995, est orienté est-ouest, lumineux et agréable à vivre.

2008 : “le Loft” l’ancien grenier à foin

En 2008, c’est au tour de Marie de se lancer dans la rénovation. “Le Loft”, le petit dernier est rénové selon ses plans. L’ancien grenier à foin se voit complètement remanié dans des volumes atypiques et sympathiques.

2017 “ Ty Joséphine” & “ Ty Jeanne-Louise”, l’ancien corps de ferme de 1719

Ancien corps de ferme, il s’agit de l’ancienne habitation de Joséphine, voisine de la famille. Racheté en 2017 par Marie, la rénovation de ces bâtiments respecte le caractère du village et utilise les plus beaux matériaux pour un rendu chaleureux et cosy.

Le littoral morbihannais pour un grand bol d’air iodé

Les gîtes de Kervarc’h sont idéalement situés au plein coeur des Dunes sauvages de Gâvres à Quiberon.
Ils vous ouvrent les portes du littoral morbihannais et vous laissent savourer le patrimoine breton.

Les valeurs fortes de Kervarc’h

De fortes valeurs nous animent pour vous offrir un séjour de détente réussi.

La Bretagne, nos racines

Bretonnante passionnée, Marie
vous partage sa région et son histoire.

Les animaux, nos amis

Amoureuse des animaux, Marie
les accueille dans chacun de ses gîtes.

L'environnement, notre objectif

Citoyenne responsable, Marie
oeuvre à réduire l’empreinte écologique de ses gîtes.

Fermer le menu